RP : Analyse la vente de RONA

RONA a été vendu. Tout le monde fait une crise d’hystérie, car on vient de perdre un autre fleuron québécois. Et si c’était un bonne chose? Rapidement, on a l’impression que le dindon de la farce n’est pas RONA ou le Québec, mais Lowes. En effet, ils ont payé très cher leur acquisition de la firme québécoise.

DIVERSITÉ D’OPINION

Évidemment, dans les médias québécois, vous aurez droit aux commentaires habituels. Il vous sera impossible de distinguer les différences entre les discours péquistes et caquistes. Voilà bien un problème que je trouve de plus en plus énervant au Québec. Le manque de diversité dans les opinions.

Voici donc une analyse que vous n’entendrez pas dans les médias québécois. Cette entrevue a été réalisée dans les studios de Radiopirate.com avec Jeff Fillion, Gerry et Nick.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *